Le financement de la formation professionnelle par les entreprises va se trouver simplifié : il n’y aura plus qu’une seule cotisation regroupant la taxe formation et la taxe d’apprentissage, et celle-ci sera non plus collectée par les OPCA, mais par l’URSSAF. Ce qui amènera à la disparition des OPCA… remplacés par des « opérateurs de compétences », et sera également créée l’agence « France Compétences », dont le rôle sera de réguler – entre autres – le coût et la qualité des formations.

Revenons sur le sujet du financement de la formation par les entreprises : toutes devront financer la formation professionnelle, mais une partie des fonds sera exclusivement destinée aux entreprises de moins de 50 salariés, qui sont les entreprises qui forment le moins leurs salariés.

Enfin, le conseil en évolution professionnelle va lui aussi changer : les organismes qui pourront dispenser ce service seront sélectionnés par les Régions, par le biais d’appels d’offres et selon un cahier des charges défini par ces dernières.